A propos de Cline

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours adoré toucher à tout et apprendre de nouvelles techniques. C’est ainsi qu’à l’adolescence, je m’inscris à des cours d’habillement en plus de mes études secondaires.

Quelques années plus tard, je complète ma garde-robe en apprenant le tricot à la main dans un premier temps, puis à la machine.

Faute de temps, je délaisse un peu la couture pour découvrir la réalisation de vitrines miniatures. Passe-temps qui demande beaucoup de patience et de précision, cependant, les résultats sont tellement beaux qu’ils valent la peine d’y consacrer quelques heures par semaine.

Quelques années plus tard, je découvre la photo noir et blanc grâce à un ami qui anime un atelier dans le centre culturel où je travaille. Très vite, les pellicules défilent ainsi que les heures passées dans le noir du labo.

Suite à un accident de moto, je me retrouve allongée sur un lit d’hôpital durant quelques semaines. Une amie a la bonne idée de m’amener un kit à réaliser aux points de croix. Je me souviens très bien du motif, il s’agissait d’un petit vase rempli de pensées. Cette nouvelle technique ne me semblait pas très facile au départ surtout dans une position horizontale, mais plus tard, je ne pouvais plus m’arrêter de compter ces petites croix qui donnent d’aussi beaux résultats.

Après plusieurs années à jongler entre les croix, les photos, le tricot et l’italien que j’apprends pour le plaisir, je décide de retourner vers la couture mais décorative cette fois-ci.

C’est ainsi que je m’inscris à des cours d’habillement du logis. J’y apprends non seulement à réaliser des objets décoratifs pour les fêtes de Noël, Pâques, Halloween mais aussi des objets usuels pour les différentes pièces de la maison.

J’y découvre aussi diverses techniques telles que le collage de serviettes, la décoration au pochoir, le cartonnage que j’aime un peu moins.

  

Mais le plus important est que j’y fais la connaissance de 3 copines super sympa avec lesquelles nous formons notre petite « Ruche aux Idées »

Les cours de couture décorative m’ont également permis de m’initier au patchwork plus tôt que prévu. En effet, persuadée que l’assemblage de tous ces petits bouts de tissu me prendrait énormément de temps, je gardais cette technique pour plus tard. Hors la réalisation d’un bloc avec une poule pour apprendre le piécé main et le quilting, m’a montré que le patch ne prend pas plus ou moins de temps que n’importe quelle autre passion. Quand on aime on ne compte pas !

A la suite d’une visite d’expo organisée par … au Château d’Ham-sur-Heure en 2001, je me décide à m’inscrire à des cours de patch. Je participe maintenant au club et nous préparons une nouvelle expo pour l’année prochaine.

Sans oublier le scrapbooking, passion découverte il y a quelques semaines mais prometteuse….

 

Comme je dis toujours, je n’aurai jamais assez d’une seule vie pour apprendre et réaliser tous ce dont j’ai envie. Voilà sûrement pourquoi j’envie mes 6 chats qui en ont 7 (vies).

Cline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll UpScroll Up